Comment s’initier et découvrir les pratiques liées au BDSM ?

Le BDSM vous intéresse, or vous ne savez pas comment faire pour débuter et pour le pratiquer ? Vous avez vu par hasard des annonces pour faire un plan bdsm et vous ne savez pas quoi faire et comment ça marche, voici en quelques paragraphes tout ce que vous devez savoir pour vous initier au BDSM et pour en savoir davantage sur la pratique.

Qu’entend-on par bdsm ?

Avant de savoir exactement comment pratiquer le bdsm, il est essentiel d’informer aux débutants sur ce qui se cache derrière ces quatre lettres. Le bdsm veut dire bondage domination sadisme masochiste. Étant donné son extension, cet univers est constitué de plusieurs pratiques, de la servitude à la fessée érotique et passe par le bondage, voire même l’électrostimulation. De nombreux articles sont disponibles sur ce blog dédié au BDSM

La servitude et la discipline sont reliées à des éléments physiques tels que le jeu de sensation et les contraintes. Quant à la domination et à la soumission, elles unissent les éléments émotionnels et psychologiques. Le jeu de rôle entre le dominateur et le soumis, sans oublier l’échange de pouvoir sont compris dans cette domination et cette soumission. De leur côté, le sadomasochisme présente le fait que le pratiquant prend plaisir à céder une sensation physique et son partenaire prend plaisir à recueillir une sensation physique.

La plupart des gens pensent que le bdsm est une pratique sexuelle étrange, voire même inhumaine. Par contre, les amateurs de cette pratique le prennent comme le moment le plus intime et le plus aimant pour le contact humain. Certaines personnes le considèrent comme une philosophie alors que d’autres veulent l’utiliser comme une sorte de piment à leurs rapports sexuels de temps en temps.

Le bondage comprend l’ensemble de pratiques attachées à l’immobilisation de la personne soumise. Il peut disposer des dimensions à la fois esthétique et érotique. Il est comme une forme d’art non-conventionnelle. En revanche, la momification présente une forme extrême d’immobilisation. Elle consiste à fixer  le corps entier, en général au moyen d’un film spécial.

La relation D/S comprend une hiérarchie de 2 ou plusieurs personnes. La personne dominante exerce un pouvoir à la personne soumise. Cette relation se base surtout sur l’obéissance. Par contre, les jeux SM consistent à prendre du plaisir ou à le recevoir aussi. Cela se montre de différentes manières : fouet, fessée, etc. Il arrive même pendant ce moment-là de faire couler de cire chaude, d’électrostimulation ou de martelage d’aiguilles. Effectivement, la douleur peut être requise à la main et des sensations différentes seront ressenties pendant l’usage des petits matériels comme les fouets, les roulettes, les martinets et les cravaches.

Comment s’initier dans cette pratique sexuelle ?

Avant tout, il est important de choisir l’une de deux catégories principales des pratiques, c’est-à-dire S & M ou B & D. Si vous choisissez la première catégorie, vous commencerez dans ce cas, par la fessée. Restez précis sur la pratique qui vous intéresse le plus quand vous appliquez l’idée fétichiste à votre partenaire. Dans la deuxième catégorie, débutez par porter un bandeau sur les yeux de votre soumise.

En suivant cette précaution, vous et votre partenaire resterez sur la même longueur d’onde et serez éloignés de tout malentendu. Sachez que l’usage de menottes, de bandeau ou de glaces est inoffensif pour votre partenaire. Mais avant de se servir d’autres outils plus complexes, il est important de savoir les utiliser. Au cas où vous ne savez pas y prendre, le fouet ou la corde peut être dangereux. Il faut aussi se rendre compte que cette pratique est généralement plus théâtrale que réelle. En bdsm, les séances s’appellent scènes tandis que les adeptes, les joueurs.

En bdsm, il est interdit de se précipiter. Pour se lancer, il est préférable de commencer par exemple, par un cache-œil. C’est un peu discret, mais cela vous apporte déjà quelque chose. En éteignant la vue par exemple, les autres deviendront plus affûtés. Tous les contacts, que ce soit simple ou complexe, deviennent des surprises. Chaque stimulus est intercepté de façon plus intensive.

L’utilisation de simples chatouilles ainsi que des menottes deviendra une douce torture. Quand les mains sont fixées, les chatouilles peuvent provoquer des contractions dans tout le corps. Pour cela, il faut illuminer la peau avec une bougie de massage aromatique. Il est également possible de mettre une lingerie sexy bdsm afin d’avoir un grand rôle dans le jeu. Pour les femmes dominantes, il est conseillé de porter par exemple, un costume de policière. En revanche, pour les soumises, le mieux, c’est de porter un costume d’une écolière par exemple. Lorsque vous êtes persuadé que le bdsm est plaisant pour vous, il est possible d’aller plus loin en tentant la fessée.

Dans cette pratique sexuelle, vous aurez une sensation douloureuse, mais agréable. Avec ce genre de plaisir, il est préférable de prendre des martinets et des paddles pour offrir une impression plus intense. Lors de ce jeu, il y aura une sécrétion d’endorphines. Ainsi, il n’est pas important d’en faire trop. La meilleure solution, c’est d’ouvrir doucement à de nouvelles sensations. Lorsque vous deviendrez passionné, vous pouvez tourner vers des outils plus avancés tels que les fouets, le collier, etc.

Quels sont les matériels à utiliser pour bien réussi une séance de bdsm ?

accessoires bdsm

Encore une fois, il existe plusieurs pratiques de bdsm. En effet, les besoins au niveau des accessoires ne sont pas les mêmes. Mais quel que soit votre besoin, vous pouvez débuter tout doucement en utilisant le sens comme la vue avec un masque occultant. Puis, vous continuez progressivement au bondage.

Il est possible aussi de dominer la jouissance de votre partenaire. Les messieurs ont déjà la cage à pénis pour l’éviter de bander. Pour les dames, elles peuvent se servir d’autres accessoires comme la ventouse de clitoris.

Certaines couples désirent avoir des sensations sur la peau. Pour cela, ils peuvent choisir entre les plumeaux, les bougies, les cravaches, les fouets, les pinces à tétons, etc. Le couple peut également porter des plugs. Seulement, pour ce plug, il faut choisir selon son diamètre. Choisissez ce qui vous convient pour bien s’y habituer. Pensez même à acheter du lubrifiant pour l’introduire sans faire de choc au niveau du rectum.

À quоі faire аttеntіоn ?

Le bdsm est un mouvement assez invasif. Raison pour laquelle, il est important de faire attention. Il faut prioriser la sécurité. Alors, si vous l’appliquez selon votre tête, il ne doit pas faire beaucoup de mal. Il est préférable que votre partenaire aussi connaisse ce que vous voulez explorer à nouveau. Il faut que vous ayez confiance totale en lui.

La communication avant tout

Avant tout, vous devrez discuter avec votre partenaire. La majorité des gens pensent que le fait de parler de sexe ou d’autres choses liées aux sujets érotiques est gênant. Or, aucun moyen de pratiquer en toute sûreté le bdsm sans avoir une discussion honnête entre le couple. Donc, la communication est indispensable avant de lancer l’activité sexuelle, et même durant le jeu.

Bien choisir la pratique

Puis, évaluez ensemble la pratique sexuelle qui vous intéresse particulièrement. Après avoir choisi la pratique, il faut tracer une ligne dure que vous ne voulez pas passer. Il est même idéal de placer un mot de passe de sécurité, même si ce n’est pas nécessaire quelques fois. Les deux parties doivent être privilégiées même si le parti dominant a plus de responsabilités.

Demander de l’aide d’un professionnel en cas de besoin

Enfin, sachez également qu’ici, vous pouvez avoir de l’aide dans votre fantasme. Il suffit tout simplement de s’inscrire gratuitement sur notre plateforme. Découvrez l’univers bdsm, car des milliers d’hommes et de femmes sont déjà inscrits chez nous. Il ne vous reste plus qu’à débuter votre initiation suivant votre rythme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *